L’objectif des artistes minimalistes

L’objectif des artistes minimalistes

Dans le domaine des artistes, architectes et designers qui ont participé au mouvement de l’art minimaliste, l’aspect clé qu’ils ciblaient était celui de vouloir que les spectateurs aient une réponse immédiate, absolue et purement visuelle à leur travail.

Ils pensaient qu’avec cette réponse visuelle venait une connexion personnelle et une expérience avec leurs œuvres, leur permettant de s’engager avec ses qualités de couleur, de forme, d’espace et de support.

Ils voulaient détourner les spectateurs de l’ensemble de la trajectoire et du mode de vision de l’art.

Peter Halley, *Here and Now,* 2018
L'impact et l'influence de l'art minimaliste

Le minimalisme a eu une immense influence dans l’histoire du modernisme car c’était un mouvement qui a introduit une nouvelle façon de regarder, de créer et d’expérimenter les œuvres d’art.

Ce qui a eu un grand impact sur la philosophie minimaliste, c’est qu’il s’agissait d’un style qui glorifiait complètement des éléments simples et essentiels de ligne et de forme, qui s’est aujourd’hui traduit de manière importante dans la musique, la décoration d’intérieur, le graphisme et l’architecture.

Les gens d’aujourd’hui sont même allés jusqu’à adopter les fondements et les attitudes du minimalisme comme mode de vie.

Artistes et œuvres d’art minimalistes

Afin de vraiment comprendre ce mouvement avec précision, voici quelques exemples de peintures, de sculptures, d’architecture et de design identifiés comme des œuvres minimalistes :

Gene Davis, Abricot Ripple, 1968
Agnès Martin, Sans titre, 1977
Richard Serra, La question du temps, 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.